Le guide de votre bien-être à domicile

Carafe filtrante

Actualités

Eau potable : une alerte à la pollution aux perchlorates

Une récente alerte à la pollution aux perchlorates de l’eau du robinet a été émise dans plusieurs communes du Nord et du Pas-de-Calais. Selon les données du centre d'exploitation Noréade de Cassel, il s’agit de 5 microgrammes par litre qui présentent un énorme danger pour les personnes à risques.

Des mesures de sécurité

Pour rassurer les habitants des quelques 544 communes, l’agence régionale de la santé ou ARS a proposé aux préfectures d’émettre un arrêté de restriction de la consommation tandis que l’ARS a mis à la disposition du public un numéro surtaxé lui permettant de répondre aux éventuelles questions.

Comment savoir si votre commune figure sur la liste ?

Jusqu’à ce jour, les mesures de restriction de consommation de l’eau potable touchent 544 communes mais le Calaisis, le Dunkerquois, le Douaisis, l'Artois, le Cambrésis et le Valenciennois demeurent les plus concernés. La liste de toutes ces communes est visible sur plusieurs sites internet. Pour les localités qui ne figurent pas sur le document, il faut toujours rester vigilent et veiller à filtrer l’eau du robinet avec des systèmes simples et accessibles comme la carafe filtrante.

L’eau du robinet est devenue dangereuse

Si les taux d’ions perchlorates se situent entre 4 µg/l et 15 µg/l, l’eau du robinet est nocive pour les femmes enceintes et les bébés de moins de 6 mois. Pour les zones qui figurent dans le rouge, cela concerne 10 000 nourrissons et 5 000 femmes enceintes ou allaitantes.

Des effets insoupçonnés

D’après le docteur Sandrine Segovia-Kueny, directrice générale adjointe chargée de la santé publique et environnement, les ions perchlorates deviennent de véritables perturbants thyroïdiens si ils sont ingérés à dose élevée sur une longue période. Même si ils ne sont pas mutagènes ou cancérigènes, les sels de perchlorate ont été utilisés en tant qu’explosifs durant la Première Guerre mondiale.